La goutte

Une goutte d'eau sur le mur de la douche. Immobile sur le bord d'un des carreaux noirs de deux par deux. Elle regarde le joint gris, juge de la distance qui la sépare du prochain carreau, se demande si elle va faire le grand saut. Soudain elle s'élance, atteint l'autre carreau en une fraction de seconde et la gravité aidant, accélère pour le traverser avant de freiner des quatre fers pour s'arrêter une fois de plus au bord du joint suivant, laissant derrière elle la trace humide de son passage. Une fois de plus, elle hésite. De quoi a-t-elle peur ? Elle n'en est plus à son premier carreau. Sans prévenir, elle s'élance de nouveau, en traverse et refait une pause au joint. Et ainsi de suite. Cinquante centimètres plus bas, contre toute attente elle prend un virage, et dévie de sa trajectoire de plusieurs millimètres avant de rentrer dans le rang au carreau suivant. C'était son dernier souffle d'originalité, une goutte de fantaisie dans sa courte escapade en solitaire sur ce mur. Quelques centimètres plus bas les carreaux sont déjà mouillés, et elle sait que les atteindre signifie disparaitre, se fondre dans la masse des autres gouttes au risque de ne plus jamais en ressortir. Elle qui rêvait de faire déborder le vase, il faut se rendre à l'évidence, ce sera pour une autre fois.

Commentaires

1. Le dimanche 16 septembre 2007, 05:25 par tontonton

deux conseils:
1-arrête de goûter aux joints !
2-tiens toi à carreau !

2. Le dimanche 16 septembre 2007, 23:39 par gégé fan d' AWEK

il s'en passe des choses dans le monde, dont PPDA nous ne nous parle même pas, heureusement qu'il y a des temoins vigilants à qui rien n'échappe et qui n'ont pas peur de parler, n'est-ce pas tontonton? Continuons le combat...

3. Le lundi 24 septembre 2007, 19:36 par lydie

délicieux..une vraie gourmandise..je vais savourer une deuxième lecture...

4. Le lundi 5 novembre 2007, 08:52 par claudine martin-borret

mais je découvre mon neveu poète à l'autre bout du monde, quel régal....bisous